Calvitie : les traitements qui marchent

Appelée « alopécie » dans le domaine médical, la calvitie est un phénomène qui touche essentiellement les hommes. Généralement héréditaire, elle entraine une perte abusive de cheveux, qui dépouille au fil du temps les tempes, le front et le sommet du crâne. Vous êtes fatigué de votre alopécie, sachez qu’il existe des traitements pour la réduire que vous découvrirez dans cet article.

Le minoxedil et le finastéride

Pour commencer, deux molécules sont souvent employées pour lutter contre la perte des cheveux notamment, le minoxidil et le finastéride. En effet, ces deux traitements médicamenteux sont les seuls remèdes dont l’efficacité n’est plus à démontrer pour le traitement d’alopécie. Par ailleurs, pour qu’ils soient plus efficaces, utilisez le plus tôt.

D’un côté, le minoxidil s’utilise comme une lotion grasse, à appliquer directement sur le cuir chevelu. Son rôle déterminant est de ralentir, voire arrêter la chute des cheveux. Dans certains cas, une repousse peut  survenir au bout de quelques mois de traitement, mais dès l’arrêt de l’application, la chute récidive.

D’un autre côté, le finastéride est un médicament à prendre par voie orale. Il servait à l’origine à soigner la prostate, il s’avère aujourd’hui efficace pour stopper aussi la calvitie. Il provoque également une repousse capillaire chez 66 % des patients après 2 ans.

La greffe de cheveux

Un autre traitement plus radical contre l’alopécie est la transplantation capillaire. Dans la pratique, il s’agit d’une opération purement esthétique, qui est d’ailleurs assez coûteuse, mais constitue une bonne solution.

Concrètement, deux techniques de greffe capillaire existent. La première, la bandelette, consiste à un prélèvement d’une fine bande à l’arrière de la tête afin de reprendre des bulbes et les transplanter dans les zones dépourvues. Quant à la seconde méthode, elle consiste à récupérer directement les bulbes à l’arrière de la tête, à l’aide d’un petit foret chirurgical. On les enracine ensuite sur les zones ciblées.

Les vitamines

Enfin, si votre calvitie est due à une carence en vitamines ou minéraux, vous devez les combler pour retrouver des taux suffisants. Ainsi, la perte s’arrêtera et vos cheveux retrouveront progressivement leur forme normale.

Retenez que si vous souffrez d’une calvitie, il faut demander conseil à un médecin afin qu’il vous prescrive le traitement adapté.