Les formes de discrimination au travail

La discrimination dans le cadre du travail est un acte qui consiste à défavoriser un salarié, un stagiaire ou un candidat à l’embauche. Cet acte peut être dû à divers critères non objectifs (son âge, son handicap, son apparence...) bien qu’il soit évidemment interdit. Ainsi, cette pratique dans le domaine du travail s’illustre sous différentes formes comme suit.

La discrimination directe et la discrimination indirecte

Dans le domaine du travail, la discrimination directe se manifeste selon le fait qu’un individu soit défavorablement traité par rapport à un autre se trouvant dans une situation semblable sur le fondement d’un critère illégitime et interdit. Selon cette forme de discrimination, il est pratiquement plus difficile de pouvoir détecter le comportement discriminatoire puisqu’il semble très subtil voir caché comme être involontaire.
Pour ce qui est de la discrimination indirecte, elle peut être détectée par le fait que des règles établies dans la société pourraient impacter les employés ou un groupe d’employés. Mais ce type de discrimination n’est pas toujours volontaire puisque ces règles sont émises en lien avec le développement de l’entreprise. Continuez la lecture pour en savoir plus. En effet, qu’elle soit directe indirecte, la discrimination au travail ne dépend pas forcément du dirigeant de l’entreprise. Elle peut venir d’un quelconque salarié ayant une certaine autorité sur un ou plusieurs de ses collègues.

La discrimination symétrique

Encore appelée discrimination institutionnalisée, la discrimination symétrique se base surtout sur des individus handicapés et est généralement la plus complexe. Elle se manifeste par des comportements désavantageux vis-à-vis des sujets handicapés. Ces attitudes ou pratiques peuvent sembler neutres, mais elles impactent vraiment ces personnes. Malgré tout, ce type de discrimination reste difficile à contrer à moins que des décisions soient à l’avenir prises en vue d’éviter ces comportements négatifs.

Harcèlement au travail

En dehors de celles-ci, le harcèlement peut aussi faire partie des formes de discrimination au travail. Un individu harcelé au travail peut ne plus se sentir à l’aise dans l’accomplissement de ses devoirs. Cette pratique peut le rendre indigne et il perdra toute tranquillité voir même décider de démissionner. C’est ainsi que le harcèlement est aussi vu comme un élément discriminatoire au travail.